• Accueil
  • > Mode printemps été 2008

Archive de la catégorie ‘Mode printemps été 2008’

Flower Power Forever

Vendredi 25 avril 2008

Le Flower Power, pourquoi vous nallez pas vous en passer cet été…
Flower Power Forever
- Parce que Mai 68 a quarante ans… Et que la mode ne va pas rater une si belle occasion de rendre hommage à une révolution qui chamboula définitivement, entre autres choses, les codes des garde-robes. Adieu jupes droites au genou et chemisiers guindés enserrant le cou ! (Bon, heu… ok le strict bon chic et le col lavallière ont fait un come-back remarqué cet hiver, mais vous laurez noté, la mode cest aussi un vaste et perpétuel charivari…) Vive les pantalons, les tuniques larges, limprimé à gogo ! Quelle vous rappelle de doux souvenirs ou que vous ayez vu en photo votre maman en capeline et robe dos nu esprit Ibiza, porter des fleurs cette année cest en quelque sorte communier entre passionnées de style de toutes générations, et saluer cette chouette époque qui nous autorise depuis à franchement délirer. Un bouquet danniversaire, quoi !
- Parce que l’ode à la nature est plus que jamais d’actualité. En 2008 on ne dit plus baba, mais « concerné par le développement durable ». Du désir de communion spirituelle et universelle, entre Goa et Katmandou, encouragé par les effluves d’herbes et autres champignons magiques, on est passé aux bonnes résolutions visant à économiser l’énergie et éviter la surchauffe de la planète. Si l’ambiance est moins festive, le fantasme d’une communion pacifique avec la nature est toujours là. Clin d’oeil à la margueFlower Power Foreverrite qui fut le symbole de la génération hippie, le déferlement de fleurs sur nos tenues d’été symbolise ce retour du retour à la nature, entre jardins partagés dans nos villes et succès des vacances éthiques, solidaires, et…bio!
- Parce que la fleurette se recycle hyper-bien. C’est-à-dire qu’elle va avec tout ce qu’on a déjà. Un souci d’économie et un refus du gâchis qui nous plaît bien aussi. C’est simple, on n’attendait plus que le pouvoir des fleurs pour faire swinguer le reste du dressing: jeans pattes d’eph’, pièces tie & dye, bijoux de tête ou sarouels d’inspiration orientale… Autant dire que la fleur se décrète d’emblée must-have de l’année.

- Parce que c’est gai ! Revitalisant, pepsy, gage de bonne humeur, l’imprimé fleuri a de quoi faire clignoter le paysage et booster la pupille, bref sortir de la grisaille de l’hiver en fanfare. Version liberty pour des semis minis ou larges corolles s’étalant sur les robes longues qui nous attendent dès les premiers chauds rayons du soleil, vous aurez le choix. Vive le pouvoir des fleurs!

Carine Gouriadec

Photos:
En home, mini-robe de Matthew Williamson, sur www.net-a-porter.com
Ci-contre, robe dos nu BA&SH pour La Redoute, sur www.laredoute.fr

 

Source : http://lemagby.24h00.fr

Une robe longue

Vendredi 25 avril 2008

etamrobelongueete08.jpgLa robe longue, pourquoi vous n’allez pas vous en passer cet été…

- Parce qu’elle fait de vous une liane Avec son dernier volant du bas frôlant le sol, elle permet de planquer dessous des compensées ou des sandales à plateau dotées d’un conséquent voire imposant talon, technique déjà copieusement éprouvée avec le pantalon patte d’eph et par les plus hautes personnalités de la République…_, et qui donne illico la taille mannequin (!). Comme en prime le flou artistique un peu plus haut dans la silhouette laisse planer un doute flatteur sur la perfection de vos courbes post-hivernales, c’est décidément tout bénef’. Rater une aubaine comme ça, ce serait un poil bêta.

- Parce que vous êtes une princesse Oui, enfin plutôt parce que petite fille, vous avez dévoré toutes ces histoires d’hommes charmants sur leur cheval blanc, et que forcément, vous étiez en robe longue sous votre diadème. Du coup, lorsque vous avez su que tous les couturiers s’étaient donné le mot pour relancer la jupe qui traîne par terre, vos réflexes de Belle au bois dormant vous ont donné des fourmis dans le soulier de vair. Alors youpi ! C’est pas tous les jours qu’on peut se livrer à des fantasmes nostalgiques aussi peu avouables, en prétendant remplir tout bêtement son rôle de modeuse accomplie.
- Parce que vous n’êtes pas Marie Ingalls Et que vous allez prendre soin, en face d’une pièce comme ça, de déjouer tous les pièges qui mènent droit au look « Petite maison dans la Prairie » (trop de fleurs partout), échappée de la parade d’Eurodrobelonguemango2.jpgisney (avec serre-tête et chaussures de bal), ou vieille fille en goguette (avec veste cintrée et chignon). Non, non et non. Au contraire, prenez soin de trashiser le romantisme et de bouter le gnan-gnan hors de votre silhouette, en accessoirisant la bête de touches rock (blouson de cuir, lunettes d’aviateur, bottines) ou résolument masculines (pardessus strict noir, veste de smocking, petit gilet) Ou jouez le long graphique, dans la veine antique, tombé fluide et ceinturé.

- Parce que vous avez révisé votre revival 70 A peine informée de la déferlante du Flower Power et du look baba-cool sur les podiums du printemps-été 2008, vous avez replongé dans les albums photos familiaux pour apprendre à conjuguer par coeur jupons volantés et talons compensés, spartiates et besaces en cuir naturel, capeline et lunettes mouche, impressions tie and dye et grosses fleurs, liquettes romantiques et pattes d’eph’. Naturellement, la robe longue va prendre sa place dans ce panthéon de la panoplie hippie. Et vous serez pile dans le ton de la saison. Peace and love!

J’y vais !
Modèle Etam en home. Et aussi à shopper sur www.mangoshop.com , Le Bazar Parisien

Ecrit par Carine Gouriadec

Chère marinière

Vendredi 25 avril 2008

mariniere.jpgLa marinière, pourquoi vous n’allez (encore) pas vous en passer cet été

- Parce que c’est un must parmi les must Que si vous débutez en mode, il faut absolument intégrer tout de suite que cette pièce-là, c’est de l’indémodable en barre, le pilier de dressing d’Inès de la Fressange herself, le truc qui donne du chien à n’importe quel jean accompagné d’une veste noire, le basique simplissime et ultra-chic traversant les âges, et convenant à tous, l’utilitaire-sportif détourné par excellence pour la cause du style… bref, une icône de garde-robe. Voilà pour les fondamentaux.
- Parce les rayures sont tendance Eh voui, prenez note jolies gazelles, ce motif-là qui parfois n’a pas la cote en raison d’un soit-disant effet grossissant même pas prouvé par la science est en odeur de sainteté cet été. Ca tombe bien, parce que nous on trouve que c’est chic, frais et très « Jackie Kennedy fashion », ce trait horizontal qui sussure en substance : » Non seulement je suis belle mais en plus j’ai le pied marin ». Or à ce qu’il paraît, la référence modesque au yachting façon côte est aura le vent en poupe dans les mois qui vient. Voilà pour la politique.

- Parce que les fleurs c’est bien, mais que ça peut aussi écoeurer, à force. Pour vous accrocher au bastingage en plein Flower Power, si vous craignez l’overdose de rhododendrons, gardez le cap en enfilant ce vêtement à la coupe toute droite, et au graphisme reposant. L’irruption de linéarité dans des silhouettes trop bariolées va nous calmer tout ça. Voilà pour l’optique.

- Parce que ça va avec tout, ce qui on le notera est un argument massue à tous les coups. Donc, la marinière est parfaite pour « dé-folkloriser » un sarouel, attendrir l’effet rock d’un trilby porté avec un slim, ou faire passer toute envie de bourgeoisie à une jupe-crayon. Voilà pour la technique. Ah, oui, on allait oublier: prenez-là de belle qualité, en coton bien serré avec encore mieux du lin mêlé. Plus longtemps elle va durer, mieux elle va se patiner. Parce qu’un phénomène pareil n’est pas prêt de s’arrêter…

J’y vais !
Un classique du genre, pour toute la famille www.petit-bateau.com

 

Ecrit par Carine Gouriadec
Source : http://lemagby.24h00.fr

En fait-on trop avec Kate Moss?

Vendredi 25 avril 2008

24h00katemoss.jpgKate Moss par-ci, Kate Moss par-là, sa ligne de vêtements, ses publicités, son rockeur de petit copain… Vous n’en avez pas marre, vous de la brindille? Il y a quand même quelque chose avec cette fille ; à peine 34 ans et déjà presque un mythe! Et ça fait 20 ans que ça dure!

La semaine dernière, elle était encore première de la classe au classement des dix femmes les mieux habillées établi par l’édition britannique de Glamour, laissant derrière elle Sienna Miller, Scarlett Johansson, Rachel Bilson, Jennifer Aniston et toutes les autres filles de la terre!
Pour une fois, en 2007, elle avait été détrônée par la chanteuse Kylie Minogue. Mais la voilà de nouveau élue. Et la pauvre Kylie se retrouve éjectée à la 19ème place! Alors: monopole injuste ou sacre mérité?

Ce que diront ses détracteurs…
- J’aime pas les filles trop maigres.
- Reine de la mode… toujours très classique! A côté de Chloë Sevigny ou de Dita Von Teese, elle fait pâle figure!
- Il serait temps qu’elle en finisse avec sa crise d’adolescence.

Mais quand même…
- Vous en connaissez beaucoup, vous, des filles qui ont déjà leur biographie à 34 ans? Elle est sortie en mars et c’est une journaliste de Libé qui l’a écrite, Françoise-Marie Santucci. – « Sa banalité et sa liberté, son transformisme et sa coolitude » ; pour Françoise-Marie Santucci, justement, voilà ce qui explique le phénomène Kate Moss.
- On a la classe ou on ne l’a pas. Certes, Kate porte à la ville des pulls tout simples, des jeans et des sandales noires. Mais sur elle, avouez que c’est toujours canon ! Et honnêtement, mieux vaut ça que les extravagances de certaines – non, je ne citerai pas de noms !

J’y vais !
Acheter la biographie Kate Moss sur le site de la Fnac
Les sandales Kate Moss
Une année Kate Moss à l’horizon
Collection Moss chez Top Shop

Source : http://lemagby.24h00.fr/

La touche disco

Vendredi 25 avril 2008

discosacpring.jpg La touche disco, pourquoi vous n’allez pas vous en passer…

- Parce que le film Oui, même si Franck Dubosc vous fait un effet… bof!, vous n’avez pu passer à côté de la promo délirante dont le film « Disco » a fait l’objet. Surenchère de démos « Dancing Queen » sur les plateaux de télé, rétrospectives documentaires sur la vague « Saturday Night Fever », et chacun qui y va de son petit couplet sur la grande époque de Travolta et de Gloria Gaynor. Plutôt sympathique d’ailleurs, cette nostalgie du pattes d’eph’ blanc immaculé et des vestes pailletées nous a donné des idées, dont celle-ci qui va au moins nous faire l’été: vive le glossy dans nos tenues! Même si de nos jours on dit plutôt bling-bling, cherchez pas, c’est tout pareil.

- Parce que c’est bien pour les nulles On s’explique. Avec sa débauche de couleurs flashy (à vous le fushia, le turquoise, le vert pomme et le jeune soleil), de reflets glossy (argent et or, bienvenue sur mon corps) et de trucs qui font « gling-gling » quand on bouge (sautoirs, boucles d’oreilles, gros bracelets), la tendance disco dans la mode c’est un peu la porte ouverte à tous les fashion faux-pas, qui du coup peuvent passer pour des trouvailles de style. Hé, hé… Hésitantes du dressing, mauvaises élèves de la hype, vous tenez votre heure de gloire. Laissez-vous aller! Ce qui est trop sera toujours bien.

- Parce que c’est gai Regardez-donc cet adorable sac Pring, choisi pour illustrer notre tendance disco de la semaine… Un bleu digne de nos souvenirs de robe « Couleur du Ciel » dans Peau d’Ane, du brillant-clinquant presque pour se voir dedans et en tout cas refléter le soleil, pour scintiller dans la rue eu vu de tous les passants, bref une allure qui donne envie de chanter et danser en même temps comme les Demoiselles de Rochefort. Oui, l’effet disco le matin devant la glace, c’est une journée entière de fête qui vous guette. Et ça, ça ne se refuse pas.

- Parce que c’est facile à faire Une pochette du soir rose irisée, une paire d’escarpins à facettes, un petit blouson de cuir blanc et des lunettes à monture strassée, et hop, le tour est joué! Pour faire votre Sheila époque « B. Devotion », inutile de vous fouler. Et la mode facile, ça fait du bien, surtout en été…

J’y vais!
Le sac Pring sur Sacsby
Source : http://lemagby.24h00.fr/

Véja lance une collection pour les Kids

Vendredi 25 avril 2008

bons plans

vejasmall1.jpg Chouette, Véja, la marque culte de la basket issue du commerce équitable équitable vient de sortir une collection printemps-été pour nos petits. « Les Véja small » s’inspirent de la Véja Tauà, le modèle adulte et sont réalisées comme leurs aînées à partir de coton bio du Nordeste brésilien et de caoutchouc d’Amazonie, 100% naturel.

Source : http://lemagby.24h00.fr/

Pourquoi pas du python

Vendredi 4 avril 2008

sacpython.jpgLe python, pourquoi vous n’allez pas vous en passer…

- Parce que c’est la dernière trouvaille des maroquiniers pour vous faire changer de sac, craquer pour de nouvelles chaussures, ou vous laisser emballer par la pochette. La matière star du printemps, c’est ce serpent.
- Parce que c’est sexy Le python brille sans ostentation, ce qui va nous reposer après l’overdose de vernis. Les petites écailles lui donnent un aspect fragile, et à nous l’envie de le cajoler. Sans compter qu’un peu d’animalité, c’est toujours bon à prendre pour notre côté sauvage, savane, voire félin. Groarr, quoi.

 

pochettepatchwork.jpg

- Parce qu’il se colorie Les créateurs l’ont bien compris, qui le badigeonnent de toutes les teintes de l’arc-en-ciel. Jusqu’au patchwork somptueux de la pochette Minority, ci-contre sous vos yeux. 

- Parce que les écailles sont dans le vent Comme sur la robe de Marion Cotillard lorsqu’elle reçut son Oscar, recouverte de petites vaguelettes façon écailles de poisson telle une sirène sortie des eaux. Prêtes à épouser les formes de nos pieds, à se lover au creux de nos bras, les babioles en peau de ce serpent-là vont faire de nous des stars.

J’y vais !
Toute une gamme d’accessoires en python chez Mellow Yellow. En home, pochette « clic-clac » Duriton, 195€.

Ecrit par Carine Gouriadec
2 avril 2008

Source : http://lemagby.24h00.fr/zoom-de-mode/pourquoi-pas-du-python.php

 

Tendance Colorama

Lundi 10 mars 2008

tendancecolorama2008.jpg

Le printemps arrive, fini le vestiaire gris et noir ! Place à l’explosion de couleurs. Robes, chaussures et même jeans flashy… Ca va swinguer !

 

 

Paul & Joe

On laisse au placard les camaïeux gris de l’hiver ! Place aux tons flashy, qui tiennent le haut du pavé ce printemps été !Toutes les couleurs de l’arc-en-ciel en version électrique sont sur le devant de la scène : bleu klein, jaune ou rose presque fluo en version monochrome sur les robes, les tuniques et autres accessoires.

 

 

Mention spéciale au jaune, très remarqué sur les podiums printemps été 2008.

Pour son premier défilé, Paul & Joe (ci-contre) a dessiné une robe jaune à la découpe très structurée, mais aussi des sarouels transparents, des amples tuniques de couleurs.

Parfait pour les jet-setteuses à St-Barth !

 

mode3suisses.jpg

 

Côté prix doux, on se lâche sur les modèles des Trois Suisses.
La robe charleston fuchsia (49,90euros) s’assortit aux sandales fuchsia (disponibles également en corail, émeraude, violet), mais aussi au serre-tête ! Tous les détails comptent.

La forme bustier est aussi très en vue cette année.
Quoi de plus sexy ? Violette, fuchsia ou jaune, elle nous fait craquer pour 39,90euros.

Pour un modèle au ton plus sage, la robe blousante vert bleuté est parfaite. On la réhausse d’un sac jaune et de lunettes assorties.antikbatik.jpg

Autre option : les motifs géométriques colorés.

On juxtapose les imprimés, qui pétillent. Ca donne du peps à notre tenue… Mais aussi à notre humeur !

On aime les motifs Antik Batik très bohème et hippie-chic, la grande tendance cette année.

Antik Batik

 

Même les jeans prennent des couleurs ! Ca va swinguer…

wrangler.jpgSur le salon Who’s Next, on a craqué sur ceux de Cimarron, que l’on porte avec un marcel blanc ou noir. On remarque aussi le modèle Lia de Wrangler.

 

Wrangler

 

Vous n’osez pas les couleurs pétantes ?

Pourquoi ne pas opter pour le tye and die, dégradé de couleurs plus doux.

 

sinequanone580.jpg

 

Sinéquanone

On a repéré la longue robe bustier et le modèle empire de Sinequanone. On aime aussi les looks colorés de Ba&sh.

bash580.jpg
Ba&sh
Vous pouvez aussi opter pour une tenue sobre et jouer sur les accessoires toniques : stilletos corail, émeraude, fuchsia (59,90 euros pour les 3 Suisses), ou baskets Converse.

A chacune son style !

Source http://www.elleadore.com

Les tendances printemps / été 2008

Lundi 10 mars 2008

 

Imprimés géométriques et motifs graphiques

 

monoprix.jpg

 

Un seul mot d’ordre : on juxtapose les imprimés !

 

 

Les motifs graphiques viennent renforcer les coupes à plat ou en volume de la saison. Pois suggérés par des œillets géants chez Givenchy, rayures chez Ann Demeulemeester, ou encore imprimé tribal, fleuri…
Il y en a pour tous les goûts pourvu que le total look à motifs en jette.

Un conseil : optez pour la robe bariolée pour vous faire remarquer.

imprimes380.jpg

Antik Batik

Source : http://www.elleadore.com/mode/

Tendances printemps-été 2008

Dimanche 2 mars 2008

La mode, on le sait, c’est fait pour les marques, les enseignes, le créateurs. Pour qu’ils puissent vendre encore et encore de nouveaux vêtements même si ceux de l’année dernière nous allaient, nous plaisaient encore. Certains se révoltent certes, on en voit tous les jours dans la rue, accrochés à leur look de l’année dernière, d’il y a 5 ans ou encore au look des années 80. D’autres encore se réfugient dans les classiques, pour ne pas se tromper. Mais certains prennent un réel plaisir à vider leur bourse, leur compte en banque dans ce que beaucoup appellent une futilité. Ces gens passionnés un peu, beaucoup par la mode sont finalement nombreux à en voir le monde chez Zara, H&M. Les plus chanceux (ou pas) vont chez Hermès ou JPG (comprenez Jean Paul Gaultier, vous béotiens qui ne regardez pas “la mode, la mode, la mode” sur Paris Première (émission fortement déconseillée parce que finalement, ce qu’on y montre, c’est moche si on n’est pas à Paris). Bref, pour les amateurs de mode ou pas, voici les nouvelles tendances 2008 parce que de toutes façons, vous n’y échapperez pas alors autant être prévenus!

I. Les vêtements et la façon de les porter.

En fait, ce qui compte c’est surtout la façon de les porter.

1. La longueur genoux

longueurgenoux.jpg

 

La bonne longueur cet été sera celle qui floutera le genou, ou qui s’arrêtera un peu en dessous ou un peu au-dessus. Les jupes se font sages ou tout du moins tentent de l’être. Pour ne pas être ringard, il faudra accessoiriser cette longueur un peu mémère avec des ceintures, des escarpins pour faire plus Hollywood et chic écolière de Paris que chic mémère de Neuilly.

2. Les épaules asymétriques

c’est presque un classique tellement ça revient. Finie la taille empire ou presque. En fait cette année, on opte pour la coupe façon “toge romaine” avec un joli drapé en asymétrie. Les tee-shirts asymétriques ou dépabrdeurs cheap sont néanmoins à remettre au placard car si l’on veut briller dans l’épaule dénudée, mieux vaut miser sur le chic avec des coupes nettes (on contraste avec la coupe floue des genoux).

 

3. Le ceinturage
ceinturage.jpg
Vous êtes peut être habitué(e)s, tant mieux. Cet été, la ceinture est quasi obligatoire. Elle se décline sur tout : veste, blouse, robe, jupe, top… Il faut en avoir plusieurs, de toutes les formes, de toutes les tailles et couleurs.

4. Le pantalon aux chevilles : Si on a décidé de laisser le corsaire longueur genoux je le rappelle au placard, il faudra roulotter son jean au dessus de la cheville. Comme si on allait aux fraises quoi. Il faudra montrer ce petit bout de jambe fin (ou pas -( ) pour être hype sur les plages ou en ville.

II/ Couleurs et imprimés

On trouvera aussi bien du pastel que du fluo. En fait, le pastel revient en force mais dans des couleurs atypiques et pour le fluo, c’est surtout le jaune qui résistera le mieux, accompagné de gris.

pastelsetflashy.jpg

Les imprimés de fleurs se déclineront comme les couleurs, c’est-à-dire en pastel ou en flashy. Idem pour l’abstrait des imprimés qui revient à la mode (je sais, c’est dur). Les “effets d’optique” reviennent aussi avec du rayé, des pois… Tout se trouvera en boutique j’ai l’impression cette année à en voir les collections (pour peu que les marques de grandes distributions reprennent ces motifs).

Extrait :
par Coco – http://www.tendances-de-mode.com/

12